Recherche publique ; les années de destruction ; décrypter pour refonder (IMPRESSION A LA DEMANDE)

À propos

- La recherche et l'enseignement supérieur sont à reconstruire.
- Comment en est-on arrivé là ?
- Un livre fait pour " ramasser les morceaux " de la recherche scientifique publique après sa destruction systématique.

On verra, grâce aux textes et aux avertissements que le Syndicat national des chercheurs scientifiques (SNCS-FSU) n'a pas cessé de lancer pendant cette période, toute l'accumulation des mesures qui ont littéralement désagrégé nos conditions de travail comme chercheurs scientifiques, enseignants-chercheurs, ingénieurs et techniciens.

Soi-disant " autonomie et responsabilité " des universités, mensonges répétés sur le budget, détournement des crédits des organismes de recherche vers des agences irresponsables (mais néanmoins toute puissantes), mise en compétition à tous les niveaux...

Tout ceci chapeauté par quelques étages d'institutions nouvelles sorties tout droit du cerveau de politiques avides de tout piloter par le haut, voilà pourquoi, aujourd'hui, nous passons la plus grande partie de notre temps à lutter, au jour le jour, contre la disparition de nos laboratoires, au lieu de nous consacrer, avec la sérénité qui conviendrait, à nos travaux de recherche.

En désignant solennellement toutes ces structures nuisibles, le SNCS-FSU montre comment, à peu de frais, en faisant même des économies (supprimons la " prime d'excellence scientifique " !), on peut rendre à l'enseignement supérieur et à la recherche l'oxygène qui leur fait cruellement défaut aujourd'hui.

Cet ouvrage livre un diagnostic. Ce diagnostic est nécessairement politique. C'est celui d'une recherche étouffée par des politiques ignorants et des intérêts financiers ; celui de la science au temps du libéralisme ultra.

Aujourd'hui le constat est là : troisième puissance mondiale pour l'effort de recherche à la fin du gaullisme, cinquième en 1985, septième en 1995, la France est désormais à la quatorzième place mondiale pour la dépense intérieure de recherche et de développement par rapport au PIB.

Depuis 2002 la part de la recherche dans le PIB n'a pas augmenté en France, si bien qu'en dix ans, le retard en matière de recherche (publique et privée) par rapport à des pays qui nous devançaient déjà, s'est accru de l'ordre de 30 %. Il en est de même de la recherche industrielle alors que le taux d'aide directe ou fiscale de l'État au privé est en France le premier au monde (5 milliards d'euros de crédit impôt recherche). En l'absence d'obligation de résultats, les grands groupes ont recyclé ces aides dans leurs profits.

Dans cet ouvrage sont présentés différents articles que le SNCS a publiés depuis 2004.
Il y livre ses analyses sur la destruction de la recherche en France, ainsi que ses revendications et propositions pour une autre politique de la recherche.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Vie politique française > Hommes / Femmes politiques

  • EAN

    9782849503751

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    180 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    11.5 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    170 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty