À propos

L'auteur de Le Tout sur le tout, de Trente à quarante s'inscrit dans une tradition littéraire où compte moins l'éclat du succès que le poids des mots qui constituent la matière d'un livre. Confidentiel, Henri Calet est l'écrivain de l'intériorité, du ténu.
Il a l'art incomparable de cadencer ses phrases au rythme du regard qui s'accroche aux choses, aux moindres détails, à une réalité moins triviale qu'émerveillée par la diversité de ses aspects, ses incongruités, sa saveur. Regard à la fois malicieux et impertinent, mais sage aussi. Henri Calet, de ce discours du réel, sait tirer une manière de philosophie, de morale.
C'est, à l'égard de la Suisse qui est le sujet de ce livre, un acte d'amour, si l'on en croit son préfacier Jean Paulhan. Voyageur hors les normes, Henri Calet nous donne plus qu'un simple journal de voyage: un carnet de route qui recompose les vrais rapports que l'on peut avoir avec le monde.


Rayons : Littérature > Littérature argumentative > Essai littéraire


  • Auteur(s)

    Henri Calet

  • Éditeur

    HORAY

  • Distributeur

    HACHETTE

  • Date de parution

    08/01/1992

  • EAN

    9782705801526

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Longueur

    13 cm

  • Largeur

    20 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    153 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Henri Calet

Né en 1904 à Paris, Henri Calet, de son vrai nom Raymond Barthelmess
passe une enfance mouvementée, changeant constamment de lieu au gré des
pérégrinations de ses parents libertaires. Confronté depuis son plus jeune âge
aux « petites gens », il n'aura de cesse de les peindre dans ses écrits, et d'explorer
les quartiers miséreux de Paris où il a passé une partie de sa vie. Après avoir
exercé une série de petits travaux, il se met à l'écriture. Puisant dans son existence
difficile pour nourrir son oeuvre teintée d'humour et d'ironie - il raconte
notamment son expérience de la Seconde Guerre mondiale, la ville de Paris
et ses transformations - il parle aussi de ses voyages, au cours desquels son
attention pour des détails négligés apporte aux lieux qu'il visite un éclairage
particulier. Exerçant aussi comme journaliste, il se montre attentif aux misères
et drames de l'après-guerre. Il meurt à Vence en 1956.

empty