Un monde sans Wall Street ?

À propos

Les États ont épuisés leurs marges de manoeuvres en sauvant le système financier sans s'attaquer aux causes de la crise financière. Le monde reste donc à la merci d'une finance globalisée de plus en plus instable. Qu'adviendra-t-il alors quand surviendra le prochain choc systémique inévitable ? On peut craindre l'explosion sociale, le délabrement des économies, voire l'effondrement du politique. Pour proposer un remède préventif contre cette menace, il faut s'assurer d'abord du diagnostic sur les racines de la crise. Elle est due à l'essor insensé des produits financiers dérivés et aux normes de rentabilité financière imposées aux entreprises. L'onde de choc qui frappe la planète part des places financières (dont Wall Street est l'emblème) qui ont cessé de servir au financement de l'économie réelle pour n'être plus qu'un outil de pure spéculation.Pour sortir de ce dérèglement, il faut penser un monde sans Wall Street. C'est-à-dire : changer le logiciel néolibéral des économistes et des gouvernants, et remettre au coeur de la réflexion économique, la démocratie, le pluralisme des idées et des méthodes d'action. En outre, deux axes d'action se dégagent de l'ouvrage. 1°) Une réforme monétaire radicale, instituant la monnaie comme un bien commun de l'humanité et à ce titre régie par des normes politiques. 2°) Une refonte du droit des sociétés de capitaux qui retire les pleins pouvoirs aujourd'hui dévolus aux gestionnaires de capitaux, et qui partage la gestion entre toutes les parties prenantes de l'entreprise.



Rayons : Entreprise, économie & droit > Sciences économiques

  • EAN

    9782021038293

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    183 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    234 g

  • Distributeur

    Mds

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

François Morin

François Morin, professeur émérite de sciences économiques à l'Université de Toulouse I, a été membre du Conseil Général de la Banque de France et du Conseil d'Analyse Economique. Il a notamment publié La Structure financière du capitalisme français (Calmann Lévy, 1974), Le Capitalisme en France (1976), Le Coeur financier européen (en collab., Economica, 1993), Le Modèle français de détention et de gestion du capital : analyse prospective et comparaisons internationales (Editions de Bercy, 1998), Le Nouveau mur de l'argent : essai sur la finance globalisée (Seuil, 2006).

empty