Jérémy Bouquin

  • Maurice

    Jérémy Bouquin

    Maurice Assistant familial, Raphaël accueille dans sa ferme des enfants que lui confie l'Aide Sociale. Ceux qui sont abandonnés, tabassés par leurs familles ou seuls car les parents croupissent en prison. Le nouvel arrivé, Maurice, est un gamin mutique qui a perdu sa mère. Il vit dans son coin et regarde les autres construire un gîte. Un jour, Maurice dessine une femme criblée de balles. Puis un flic bizarre vient lui parler et là, le petit retrouve la parole.

  • A la suite d'un drame familial, Céline, professeur des écoles, débarque dans une nouvelle ville. Seule avec son ado de fils et son chien, sa vie est devenue un combat, contre son passé, contre les pressions familiales. Pourtant elle s'accroche, sa planche de salut ? Son travail. Ce fameux "pari éducabilité" qui la fait tenir. Son métier prend la dimension d'une mission Dans ce quartier populaire des Murailles, la tache est immense. Sa classe , ses nouveaux élèves, des « grands » de Cours moyens, sont frappés par le déterminisme social et l'échec scolaire. Puis il y a ce gosse étrange, Gary. Un de ces élèves qui refuse d'apprendre. Un môme entouré d'une aura de non-dits, aussi bien de la part de ses congénères que des adultes de l'école. Céline va déployer toute son énergie pour tenter de comprendre, « sauver » ce gamin malgré lui. Quitte à se perdre elle-même. Un soir, Céline outrepasse ses fonctions...

  • Colère jaune

    Jérémy Bouquin

    Sandrine, seulement 40 ans, est déjà fatiguée par la vie. Son corps en porte la trace, et c'est à l'aide de médicaments récupérés sous le manteau qu'elle supporte les douleurs. Elle s'occupe seule, avec beaucoup d'amour, de son fils adolescent et tâche de boucler des fins de mois difficiles en réalisant des petits travaux comptables ici ou là. Lorsqu'à l'automne 2018 les ronds-point deviennent le centre de la colère, elle s'engage corps et âme dans le mouvement et semble se découvrir une nouvelle famille. Mais derrière la force du collectif, les appétits individuels demeurent, et le quotidien continue d'asséner son usure aux invisibles.

  • Le sorcier

    Jérémy Bouquin

    4e de couvertureLa campagne a aussi ses marginaux. Raoul en est un. Autour de sa caravane,il stocke les monstres qu'il a chinés. Des tatouages lui couvrent le dos. Ilnourrit les rumeurs au troquet du village mais il s'en fiche. Il ne cherche pasle contact. En revanche, tout le monde sait où trouver Raoul, quand lesmédecins baissent les bras devant la maladie. Ou quand la petite Margauxdisparaît dans la nature.Jérémy Bouquin vit en Touraine. Il écrit des scenarios de bande dessinée,des romans pour adolescents, d'autres pour adultes. Ses histoires peuvent seteinter de fantastique et de pop culture. C'est toujours du noir.Un personnage fort, mystérieux, magnétique : Raoul incarne la figure du rebouteux, du guérisseur, quireste une forte réalité sociale en milieu rural en 2018. L'enfant du pays, qui ne « cadre pas » avec la cartepostale, est complexe, roublard, attachant, mais aussi envoûtant, notamment en raison d'un passé trouble dontpercent seulement quelques indices au gré de la narration.

  • Moktar

    Jérémy Bouquin

    Le quartier Saragosse c'est le secteur de Moktar. Il y tient les barres d'immeubles, les avenues, la plaine de jeu, les commerces... Un véritable business à ciel ouvert, avec ses guetteurs, ses chefs de clans, leurs lieutenants.
    Tout ce petit monde s'est allié pour le trafic de came. Les alliances sont encore fébriles et il ne faut pas grand-chose pour allumer le feu. La ville est tenue jusqu'au jour où deux gosses se font faucher sous les balles d'une kalachnikov 7.62

  • Franck arrive d'Afghanistan. Viré de l'armée pour faute grave. Il se retrouve du jour au lendemain sur un quai de gare, accueilli par sa mère, sa copine et son bébé. Tout le monde comprend que Franck a encore échoué.
    Obligé de vivre dans l'appartement de sa mère, il découvre le quotidien, celui d'une vie qui s'est organisé autour des deux femmes, d'un père qui n'a jamais existé et une copine qui n'a été qu'une virgule sentimentale lors de ses permanences.
    Franck désespère.
    Mais voilà qu'au moment d'aller chercher pour la première fois son rejeton chez la nounou, il apprend qu'un autre homme est déjà venu...
    Il échoue dans l'unique bistrot du quartier et au détour d'un verre rencontre un vieux copain d'enfance - Stéphane.
    Stéphane lui propose de bosser pour lui : "il a des compétences, faut les exploiter".
    Lui connaît des gens qui peuvent avoir besoin de «services».
    Il lui fait rencontrer un vieux type, « le général » qui s'avère très proche d'un homme politique d'extrême-droite. Le général lui propose quelques «extra», des missions de sécurisation, de chauffeur, jusqu'à aller faire peur.
    Franck commence à gagner de l'argent, éveiller la suspicion de sa mère qui voit ne pas dans ces liasses de billets de l'argent très propre. Franck n'a jamais été un enfant de coeur.
    Puis vient une nouvelle mission, celle d'aller torturer une grand mère, ancienne secrétaire du parti d'extrême-droite et d'y récupérer des cahiers d'écolier.
    Dans le même temps, Franck continue de suivre sa femme, lui «emprunte» son téléphone portable et trouve des échanges de texto étranges... un homme cela se confirme. Franck va alors le traquer... comme à la guerre, et le massacrer Il rentre chez lui en rage, tombe sur sa mère, sa femme, son «bâtard» de fils», dans un coup de folie, il envisage de les tuer tous ! La police débarque alors. Stéphane est là. Stéphane est flic..

  • Garry a roulé toute une journée pour arriver à La Meute, ce village dans le Jura, terre d'enfance où il n'a pas mis les pieds depuis plus seize ans mais où il est venu chercher un refuge, où il pense que personne ne pourra le trouver. Avec lui il y a un gamin, un Yannis de huit ans qui n'est pas le sien. Et finalement il le retrouve, le chemin de la cabane, là où vit toujours le Vieux, avec son fusil et son chien. Est-ce que c'était une bonne idée, de revenir au début, de prendre le risque d'être rattrapé par le passé ?

  • Une secrétaire

    Jérémy Bouquin

    Émilie se rêvait criminologue, profileuse... Mais le destin en a voulu autrement, elle décroche un simple job de secrétaire pour un juge d'instruction teigneux.
    Ce dernier est en charge d'une des enquêtes les plus sensibles du moment : la disparition de la petite Manon.
    Dans une France sous tension, avec une ambiance aux portes du chaos, cette secrétaire va s'enfoncer peu à peu dans une affaire qui va très rapidement les dépasser.
    Une intelligence artificielle qui va vers le naturel, un algorithme qui prend le contrôle.
    Un suspect qui aurait fait moult victimes, comment et pourquoi ?
    Jérémy Bouquin signe une fois de plus un roman aux frontières de l'étrange, où "Une femme de ménage" nous attendait patiemment.

  • « Nous avions tous treize, quatorze ans. nous étions l'année des U. Il y avait treize groupes d'âge à l'Internat. Chacun constitué de 4 à 5 enfants, chacun avec son référent. Nous étions les plus durs, les plus vieux. L'institution était le seul lieu que nous connaissions. On avait tous un surnom. On avait fait l'impasse sur nos matricules. ».
    Siffleur, Caboche, Costaud et Beau gosse sont des U. Des adolescents qui vivent en internat. Chaque groupe est encadré par un adulte « référent » omniprésent. Tout va pour le mieux jusqu'au jour où l'un d'entre eux - Caboche - entend la voix du croque-mitaine.

  • Remi Martingon est un journaliste d'investigation freelance, fatigué. Pour arrondir ses fins de mois il est nègre, « ghostwriter ». Il écrit pour les autres, à leur place.
    Cela fait plus de six mois qu'il aurait dû finir l'autobiographie d'un gendarme, René Courtois. Le flic était sur une enquête très médiatique : l'enlèvement d'une fillette qui n'a jamais été retrouvée. Déprimé, au bout du rouleau... Ce dernier vient tout juste de se suicider.
    Martingon est donc obligé de retourner sur les lieux pour y achever le manuscrit et pourquoi pas... reprendre l'affaire.
    Comme les romans précédents, Le Nègre du flic n'est pas une suite de Règlements de contes ou du Printemps des barges, mais s'inscrit dans la lignée.
    On y retrouve l'univers, des références et certains personnages.
    Ce polar se déroule sur Blois, Vineuil et ses environs.

  • En plein Berry, le détective privé Jasper Zenderro se réveille sans aucun souvenir des jours passés. Cette terre rurale se révèle plus mouvementée qu'il n'y paraît : la veille, un père de famille a braqué une foule à la sortie de l'école, sous l'influence de la birette, fantôme berrichon. La clé de cet incident pourrait être le journal clandestin Réveillez-vous !, terreur des élus locaux. Sous couverture, en plein brouillard, Zenderro doit reconstituer son passé, identifier ses ennemis et résoudre le mystère lié à la fusillade. Dans une atmosphère éprouvante, il peut compter sur la tendre Monique, propriétaire de la chambre d'hôte qu'il occupe. Mais saura-t-il faire face à la sorcellerie berrichonne dont il est la cible ?

  • Ararat. En référence à Noé. Un village niché sur un plateau, au coeur des montagnes et de la forêt, isolé de tous, qui abrite une communauté autogérée où chacun à sa place, son rôle, et se sent protégé. Tous ont fui la civilisation, leur passé, et surtout le « grand noir », ce jour où le monde a sombré. Hélène, Antoine et son fils Guillaume, un jeune autiste, sont les derniers arrivés. Elle répare les moteurs, bricole les groupes électrogènes, fait de la mécanique. Lui, un ancien flic, essaye de travailler la terre pour nourrir sa famille. Tout semble aller pour le mieux dans un quotidien entièrement tourné vers la survie, quand un jour on découvre dans les bois le corps d'un inconnu. Un « autre », qui vient de l'extérieur. Que fait-il ici ? Qui l'a tué ? Il semble avoir été torturé. Pourquoi ? Par qui ?

  • Privé d'origine

    Jérémy Bouquin

    L'Italie des années de plomb. Tandis que les brigades rouges mettent le pays à feu et à sang, Marco, un jeune idéaliste, se compromet dans un braquage qui tourne mal. La suite sera une longue fuite qui, de la Corse à Paris en passant par Bourges, l'amènera à fréquenter tout ce que la France compte de groupuscules révolutionnaires... et les flics qui les infiltrent !

    France, de nos jours. A la recherche de ce père pas comme les autres, Kloé va devoir se plonger dans le roman noir des années Mitterrand... Entre vieilles passions et secrets d'État, elle va découvrir que les utopies révolutionnaires n'ont pas fini de faire rêver... ni de tuer. Flanquée d'un privé tourmenté et d'un flic sur le retour, parviendra-t-elle à éclaircir le mystère de ses origines ?

  • L'ogre

    Jérémy Bouquin

    • Inanna
    • 26 Juin 2019

    Quand Clarisse Dardet fugue de chez elle, elle est loin d'imaginer qu'elle va se trouver au coeur d'une enquête folle. Entre adolescents au pouvoirs surprenants, manipulations scientifiques, intelligence artificielle, arrivera-t-elle à échapper à son propre père : l'ogre !
    Science-fiction ou polar la frontière est proche, surtout quand le monde part en vrille.
    "Le jeune enquêteur cherche un moment, renifle chaque recoin. Puis lève le nez, pose une question : il me faut du linge, des vêtements que Clarisse a portés."

  • Bloody shit

    Jérémy Bouquin

    • Inanna
    • 19 Juin 2019

    Jules, môme de cité est spécialiste des serrures et des mauvais coups. Viré trois semaines du collège, le voilà embarqué dans une étrange affaire : libérer une très jolie fille d'entraves en argent qui semblent dater d'une époque lointaine....
    Un roman noir qui mêle au thriller le fantastique, le tout dans une ambiance urbaine et glauque au suspense haletant.

  • Qu'est-il arrivé à Laurent, le bassiste du groupe punk à succès Vynille Rondelle ? Il a disparu du jour au lendemain alors que les musiciens étaient isolés en pleine campagne berrichonne pour préparer leur nouvel album.
    Pour le remplacer, Kloé est recrutée. Mais la jeune femme ne se contente pas de tenir son rôle officiel. Elle veut en savoir plus, quitte à prendre de gros risques, à la fois pour elle-même et pour sa carrière naissante.

  • à mort le chat !

    Jérémy Bouquin

    Un lobbyiste de renom décroche un nouveau client : une entreprise internationale cherchant à convaincre la France entière des bienfaits des OGM. Le budget pharaonique proposé par notre jeune communicant passe sans problème. mais il lui faut convaincre un homme politique de province de participer à la campagne de pub.
    Et le jeune homme de quitter la capitale, accompagné de son chat, pour la France profonde au volant d'une somptueuse Mercedes.
    Pour tout bagage : un sac bourré d'amphétamines ! Le matou peu sensible aux joies de ce voyage en terre inconnue sera le témoin de la cruelle descente aux enfers de son propriétaire. La rencontre avec le potentat local ne se déroule évidemment pas comme prévue.
    L'élu est sous la coupe d'un maître-chanteur dont la cruauté n'a d'égale que sa ruralité. Et ce ne sont pas les dizaines de poppers, de lignes de coke, de mignonnettes de vodka et autre stupéfiants qui faciliteront la tâche de notre héros.
    Jérémie Bouquin signe ici un roman qui se déroule à 200 à l'heure. Le héros survitaminé ne sait même plus ce que dormir peut bien signifier. Seul compte pour lui sa mission : être le meilleur dans son domaine, la Com, et faire taire les chats qui dès qu'ils grandissent, ont une fâcheuse et fatale tendance à lui parler.
    À mort le chat ! est une sorte de voyage terrifiant et déjanté, qui mène le héros aux confins de la déraison et de l'absurdité.
    Personne ne sort véritablement grandi de cette aventure, sorte de Délivrance à la française qui se déroule dans un pays peuplé de bobos avides de faux semblants et de stupéfiants, et de ruraux curieux fort peu hospitaliers.

  • C'est l'histoire de Sam, 32 ans, enquêteur dans une boîte renommée de sécurité. En règle générale, il traque avec brio les espions, les arnaqueurs en cols blancs, les traders en ruptures de ban, les cadres peu scrupuleux... Cette fois son boss l'envoie sur une affaire minable, une éventuelle arnaque à l'assurance en Dordogne !
    Une histoire classique en somme. Sauf que Sam n'est pas enquêteur, mais enquêtrice ! Enfin il, elle voudrait l'être. Il, elle s'évertue à se transformer, à quitter ce corps d'homme, ces tenues masculines, ces attitudes macho. Alors tout en se gavant de produits pour faire pousser les seins, tomber les poils, changer la voix, Sam fait le job... et mène l'enquête dans ce Bagdad Café brivois. Routiers testostéronnés comme jamais, pute en fin de parcours, VRPdessinateur, tenancier mutique plus mafieu qu'il n'en a l'air et gendarmes bornés, les êtres curieux et originaux ne manquent pas. Et c'est heureux pour Sam qui tout en pensant à la belle petite robe rouge, qu'il pourra bientôt enfiler, dénoue les fils d'une intrigue bien plus complexe et surprenante qu'il n'y paraît.
    Sam est le premier héros transsexuel normal. Ici pas de voyeurisme malsain, pas de revendication outrancière, pas de combat... juste les états d'âme d'un être mal dans sa peau d'homme ! Ce malaise ne l'empêche bien évidemment pas, et c'est heureux, de se comporter comme une parfait salaud ou comme la pire des salopes, en cas de besoin.

  • Appel d'offres

    Jérémy Bouquin

    La France est attaquée ! Le cabinet de crise est en émoi. La guerre est à deux doigts d¿éclater. Presque tous Les conseillers proches du Président lui imposent la risposte, sauf un !
    Il est hors de question de provoquer un conflit avant des élections Présidentielles.
    Un jeune spécialiste de la communication politique lui impose un plan étrange : recourir à un appel d¿offres.
    Fable politique, roman cynique, Appel d¿offres reflète la réalité de notre époque : la privatisation de tous les services¿ même les plus sensibles.
    Tout s¿achète, tout se vend !

  • Philippe Grenier, un « vieux loup » de la DCRI (Direction Centrale du Renseignement Intérieur), un flic mis au placard, est rattrapé par son passé. Son mentor, le Général Crépin, lui demande de localiser et de neutraliser le groupe d'anarchiste : « Les trois petits cochons ».
    Pour les besoins de sa mission, Grenier doit se rapprocher du jeune capitaine en charge de l'affaire, Thomas Gambert. Les deux hommes se rencontrent autour d'une scène de crime originale - le dernier coup des « cochons » : la prise d'otage d'un banquier célèbre. L'affaire est sensible et surtout très médiatique.
    Ce roman noir se déroule essentiellement à Orléans et sa banlieue proche. L'enquête ultime d'un flic à bout de course.
    On n'échappe pas à son passé.
    Règlements de contes n'est pas une suite du Printemps des barges, mais s'inscrit dans la lignée.
    On y retrouve l'univers et certains personnages : Pépé, Arthuro Massa, Philippe Grenier.

  • Marco Ranucci, dit le typographe, un ancien des brigades rouges au passé trouble et à l'identité bien cachée (il n'a ni papiers et n'utilise pas de carte de crédits, ni de téléphone portable, ne veut laisser aucune trace) est appelé par un vieux compère pour lui donner un coup de main. Le protocole est activé ! Un individu est en danger, il doit disparaître, changer d'identité. Pépé, vieil Anarchiste espagnol reconverti dans l'imprimerie mais toujours très actif dans les réseaux, souhaite que l'on protège l'un de ses « filleuls ». Ranucci doit donc convoyer un inconnu dans un endroit sécurisé en moins de 48 heures. Il va alors découvrir que le « paquet » est un adolescent : Alex, témoin du massacre de sa famille. Mais l'aventure n'est pas si simple car il semble que le gamin détienne des informations importantes qu'un groupe de militaire privé veut absolument récupérer. Ils rencontreront sur leur route un bidouilleur berrichon ventripotent (spécialiste des fausses identités) et un journaliste rock d'investigation tout cela traqué par des mercenaires déterminés. Road movie rock dans une Clio en plein Berry. Le typographe va traverser le Boischaut : de Dun-sur-Auron en passant par Saint-Amand-Montrond, Bruère-Allichamps pour finir en plein coeur du Printemps de Bourges. Un véritable film d'action !

empty